France-Valls annonce une reprise de dette de la SNCF

mercredi 8 juin 2016 15h41
 

PARIS, 8 juin (Reuters) - Manuel Valls a annoncé mercredi la reprise par l'Etat d'une partie de la dette de la SNCF et une augmentation de l'effort public en faveur de la modernisation de ses infrastructures, du développement du fret et du maintien des trains Intercités.

Le gouvernement remettra en août au Parlement un rapport examinant les solutions à appliquer à la dette de SNCF Réseau, qui gère les infrastructures du système ferroviaire public, a-t-il dit lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

"Ce rapport examinera les différentes hypothèses de reprise de tout ou partie de cette dette par l'Etat et la création d'une caisse d'amortissement, ainsi que leurs effets", a-t-il précisé.

Manuel Valls a également annoncé un plan d'action en faveur du fret ferroviaire, assorti d'une subvention de l'Etat de 90 millions d'euros dès cette année et pour les années à venir, pour "alléger le coût des péages pour les opérateurs de fret".

Le gouvernement veillera par ailleurs à maintenir l'équilibre économique actuel, pour la SNCF, des trains dits "d'équilibre du territoire" (les Intercités), a-t-il ajouté.

Concernant la rénovation des infrastructures, il a promis de porter progressivement l'effort de 2,5 milliards d'euros à trois milliards à l'horizon 2020. "Dès 2017, ce seront 100 millions d'euros qui seront rajoutés", a-t-il précisé.

"Les contrats de performance, qui seront conclus d'ici à la fin de l'année entre l'Etat et le groupe SNCF, entérineront ces mesures et traceront l'avenir du secteur ferroviaire pour les dix prochaines années", a conclu Manuel Valls. (Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)