Face aux manifestants, Lancôme ferme des points de vente Hong Kong

mercredi 8 juin 2016 13h43
 

HONG KONG, 8 juin (Reuters) - Lancôme a fermé des points de vente à Hong Kong mercredi, des manifestants reprochant à l'enseigne du groupe L'Oréal d'avoir cédé à la pression de Pékin en annulant le concert d'une chanteuse pro-démocratie.

Arborant des parapluies jaunes, symbole du mouvement pro-démocratie de Hong Kong, et des banderoles colorées en chinois, anglais et français, des dizaines de manifestants, massés dans le grand magasin de luxe Lane Crawford, situé dans le quartier de Causeway Bay, scandaient "L'Oréal! Pas d'auto-censure!".

Les manifestants réclamaient également un boycott des produits L'Oréal. Le groupe de cosmétiques français, dont la Chine est le deuxième marché à l'exportation après les Etats-Unis, a annoncé avoir annulé le concert de la chanteuse Denise Ho pour des raisons de sécurité.

Cette annulation est intervenue à la suite d'un message en ligne du Global Times, un tabloïd publié par le Quotidien du Peuple, qui reprochait à Lancôme sa collaboration avec Denise Ho, déclenchant des appels au boycott des produits de la marque en Chine continentale.

La chanteuse, une célébrité locale ayant pris fait et cause pour le mouvement démocratique de Hong Kong, devait se produire le 19 juin. Elle a écrit le 6 juin sur sa page Facebook que la décision de Lancôme relevait de l'auto-censure.

Le bureau L'Oréal de Hong Kong n'a fait aucun commentaire mercredi.

L'action L'Oréal perdait 0,7% en Bourse de Paris.

(Sharon Shi et Joyce Zhou, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Pascale Denis)