L'INCJ, 1er actionnaire de Japan Display, rencontrera les banques-sces

mercredi 8 juin 2016 08h35
 

TOKYO, 8 juin (Reuters) - Le fonds public Innovation Network Corp of Japan (INCJ), premier actionnaire de Japan Display , doit rencontrer ce mercredi quelques-unes des banques du fabricant d'écrans de smartphones pour évoquer sa situation, ont dit à Reuters des sources proches du dossier.

Japan Display est confronté au tassement de la demande des fabricants de smartphones haut de gamme, Apple en particulier, qui représente 40% environ de ses ventes, devant lui-même faire face à une baisse des livraisons d'iPhone.

Mizuho Bank, Sumitomo Mitsui Banking et Sumitomo Mitsui Trust Bank pensent que l'INCJ, qui détient 36% du capital de Japan Display, réclamera de nouveaux financements, selon trois des sources.

Une quatrième source dément toutefois que le fonds ou Japan Display lui-même sollicitent plus d'argent, affirmant que les discussions de mercredi traiteront plus généralement de l'avenir du fabricant.

L'INCJ s'est refusé à tout commentaire sur cette réunion, déclarant qu'il continuera de soutenir la stratégie de croissance de Japan Display. Les banques et Japan Display se sont pareillement abstenus de tout commentaire.

Japan Display n'est pas endetté mais deux années dans le rouge ont asséché sa trésorerie alors même qu'il doit investir dans de nouvelles technologies pour répondre aux variations de la demande de la clientèle.

Le groupe japonais, né en 2012 du rapprochement des filiales écrans déficitaires de Sony, Toshiba et Hitachi, a dit cette année qu'il lancerait la production d'écrans OLED en quantités industrielles en 2018, année où, selon certains médias, Apple adoptera peut-être cette technologie pour ses iPhone. (Taro Fuse, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)