Chine/Indicateurs-Nouvelle hausse des prix des logements en mai

samedi 18 juin 2016 04h36
 

PEKIN, 18 juin (Reuters) - Principaux indicateurs
économiques chinois publiés en juin :
    
    * PRIX DE L'IMMOBILIER D'HABITATION EN HAUSSE DE 6,9% L'AN 
    18 juin - Les prix des logements ont augmenté de 6,9% en mai
sur un an, affichant une accélération par rapport à la hausse de
6,2% du mois d'avril, en raison d'une hausse des prix dans les
villes chinoises de moyenne importance. 
    Sur un mois, la hausse est de 0,9%, en ralentissement par
rapport à celle de 1,2% d'avril par rapport à mars, selon les
calculs de Reuters effectués à partir des données du Bureau
national des statistiques.
    Shenzhen reste la ville où les prix augmentent le plus :
+53,2% sur un an. Elle est suivie par la ville côtière de Xiamen
où les prix se sont accrus de 28%. Shanghaï arrive en troisième
position avec une hausse annuelle de 27,7%.
    TABLEAU des prix 
    
    * LA CROISSANCE DES INVESTISSEMENTS RALENTIT SOUS LES 10%
    13 juin - La croissance des investissements en actifs fixes
a ralenti au cours des cinq premiers mois de l'année, à 9,6% par
rapport à la même période en 2015, a annoncé le Bureau national
des statistiques, alors que les économistes s'attendaient à ce
qu'elle conserve son rythme de 10,5% observé de janvier à avril.
    C'est la première fois depuis 2000 que la croissance des
investissements tombe sous les 10%.
    Le taux de croissance des investissements en actifs fixes du
seul secteur privé est tombé à 3,9% sur la période, un plus bas
depuis que la Chine a commencé à compiler cette statistique
depuis 2012, contre 5,2% sur janvier-avril et des taux à deux
chiffres l'an dernier.
    Développement 
    
    * LA PRODUCTION INDUSTRIELLE CONSERVE SON RYTHME
    13 juin - La croissance de la production industrielle est
restée inchangée en mai, à 6% comme un an plus tôt et comme en
avril.
    Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un
léger ralentissement à 5,9%.
    
    * HAUSSE DE 10,0% DES VENTES AU DÉTAIL
    13 juin - Les ventes au détail ont progressé de 10,0% sur un
an en mai, alors que les économistes prédisaient un rythme de
10,1% identique à celui d'avril.
    
    * INFLATION MOINS FORTE QUE PRÉVU EN MAI
    9 juin - L'inflation a été moins vigoureuse que prévu en mai
en Chine mais le recul des prix à la production s'est atténué,
ce qui complique l'évaluation des marges de manoeuvre dont
dispose la banque centrale pour soutenir la deuxième économie
mondiale.
    L'indice des prix à la consommation (CPI) a progressé de
2,0% sur un an le mois dernier. Les économistes interrogés par
Reuters s'attendaient à une hausse de 2,3% comme les trois mois
précédents.
    Hors alimentation, la hausse est limitée à 1,1%.
    L'inflation reste ainsi assez nettement inférieure à
l'objectif de 3% des autorités chinoises.
    Les prix à la production ont en revanche enregistré leur
plus faible contraction depuis novembre 2014 en raison d'un
accroissement des dépenses publiques d'investissement et de la
hausse des cours des matières premières.
    L'indice des prix à la production (PPI) s'est contracté de
2,8% en mai après une baisse de 3,4% en avril. Sur un mois, il
progresse de 0,5%. Les économistes s'attendaient à un recul de
3,3% sur un an.
    
    * LE EXPORTATIONS RECULENT DAVANTAGE QUE PRÉVU
    8 juin - Les exportations chinoises ont reculé de 4,1% sur
un an au mois de mai, davantage que prévu, tandis que les
importations ne fléchissaient que de 0,4%, bien moins
qu'attendu, selon les données publiées mercredi par
l'administration générale des douanes.
    L'excédent commercial de l'économie chinoise ressort en mai
à 49,98 milliards de dollars (44 milliards d'euros).
    Les analystes interrogés par Reuters s'attendaient à une
baisse de 3,6% des exportations et à une chute de 6% des
importations.
    En avril, les exportations chinoises avaient reculé de 1,8%
et les importations plongé de 10,9% sur un an.
    
    * LES RÉSERVES DE CHANGE AU PLUS BAS DEPUIS 2011
    7 juin - Les réserves de changes de la Chine ont baissé plus
que prévu au mois de mai pour s'établir à 3.190 milliards de
dollars (2.806,6 milliards d'euros), leur plus bas niveau depuis
décembre 2011, a annoncé mardi la banque centrale.
    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en
moyenne une baisse à 3.200 milliards, contre 3.220 milliards en
avril.
    Les réserves de change de la Chine, les plus importantes au
monde, étaient attendues en repli en raison notamment de
l'appréciation du dollar.
    Elles ont diminué de 27,9 milliards de dollars en mai après
deux mois consécutifs de progression en avril (+7,1 milliards de
dollars) et en mars (+10,3 milliards).
    Développement 
    
    * L'INDICE PMI CAIXIN/MARKIT DES SERVICES RECULE À 51,2
    3 juin - L'activité dans le secteur des services a ralenti
en mai, progressant à son rythme le plus faible en trois mois,
montre l'étude Caixin/Markit auprès des directeurs d'achat
publiée vendredi.
    L'indice PMI mesuré dans cette étude est tombé le mois
dernier à 51,2 après 51,8 en avril.
    Les nouvelles activités n'ont que modestement augmenté le
mois dernier, moins rapidement qu'en avril et que leur rythme
moyen observé sur le long terme.
    En conséquence, les embauches ont aussi ralenti avec un
sous-indice de l'emploi en recul à 50,6 contre 50,9 en avril.
    Les anticipations du secteur ont chuté à un creux de cinq
mois, même si une majorité d'entreprises demeurent optimistes.
    
    * INDICE PMI OFFICIEL DES SERVICES À 53,1 CONTRE 53,5
    1er juin - La croissance de l'activité dans le secteur des
services a à nouveau ralenti en mai par rapport au mois
précédent, d'après l'indice officiel des directeurs d'achats
(PMI) du secteur tertiaire publié mercredi.
    L'indice est revenu à 53,1, contre 53,5 en avril (53,8 en
mars et 52,7 en février), mais il reste nettement en zone
d'expansion, au-dessus de la barre des 50.
      
    * INDICE PMI MANUFACTURIER OFFICIEL INCHANGÉ A 50,1
    1er juin - L'activité manufacturière est restée en très
faible expansion au mois de mai, selon l'indice officiel des
directeurs d'achats (PMI) du secteur publié mercredi.
    Cet indice reste à 50,1, comme en avril (50,2 en mars), soit
juste au-dessus de la barre des 50 qui sépare l'expansion de la
contraction. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient
un indice à 50.
        
    * Pour retrouver les principaux indicateurs publiés en mai :
 

 (Service économique)