La Chine alloue aux USA leur premier quota d'investissement

mardi 7 juin 2016 15h12
 

PEKIN, 7 juin (Reuters) - La Chine a annoncé mardi qu'elle allait accorder aux Etats-Unis un quota de 250 milliards de yuans (33,6 milliards d'euros) permettant à des investisseurs américains d'acheter des actions, des obligations ou d'autres actifs chinois, une première qui vise à renforcer les relations financières et l'interdépendance entre les deux premières économies mondiales.

Pékin a déjà accordé des quotas de ce type à plusieurs pays ou territoires, dont Hong Kong, la France et Singapour, mais celui décidé pour les Etats-Unis est le plus important derrière celui de Hong Kong.

L'annonce de ce nouveau "quota en renminbi pour les investisseurs institutionnels qualifiés" (RQFII) a été faite par un gouverneur adjoint de la Banque populaire de Chine, Yi Gang, lors du Dialogue stratégique et économique sino-américain à Pékin.

"Nous pensons que le marché américain est très important, donc nous avons accordé un RQFII de 250 milliards de yuans aux Etats-Unis", a-t-il dit sans préciser le calendrier de mise en place du dispositif.

Ce quota permettra à des institutions financières américaines d'investir directement en yuan (également appelé renminbi) en Chine continentale pour y acheter des actifs incluant actions, obligations et titres du marché monétaire.

"La capacité à réaliser des transactions en renminbi aux Etats-Unis constituera un avantage réel, pour les petites entreprises en particulier et pour les grandes entreprises non-financières", a déclaré le secrétaire au Trésor américain, Jack Lew. "Cela rendra les choses plus faciles et moins chères", a-t-il ajouté.

La Chine et les Etats-Unis vont aussi désigner chacun une banque qualifiée pour la compensation de transactions en yuan aux Etats-Unis, a précisé le vice-Premier ministre chinois Wang Yang.

Certains analystes estiment que l'annonce de mardi est avant tout symbolique, les investisseurs désireux d'investir dans des actifs chinois ayant accès à de multiples canaux depuis le lancement des RQFII en 2011.

(Kevin Yao et David Lawder, avec Samuel Shen; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)