Engie va supprimer 450 postes dans l'exploration-production-presse

lundi 6 juin 2016 09h57
 

PARIS, 6 juin (Reuters) - Engie va supprimer 450 postes en Europe dans son pôle exploration-production avant de s'en désengager, rapporte lundi La Lettre de l'Expansion.

Ce désengagement global de l'exploration-production pétrolière et gazière "doit se faire en deux temps", avec une mise en vente immédiate des actifs allemands et des suppressions de postes dans les autres pays européens (Pays-Bas, Norvège, France, Belgique, Royaume-Uni) "afin de mieux vendre ces actifs ensuite", ajoute la publication.

Toujours selon La Lettre de l'Expansion, "Engie veut également réduire ses effectifs informatiques (-200 postes)". Une centaine de postes de traders et 600 dans les centres d'appels devraient aussi être supprimés.

Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Engie pour commenter ces informations.

Après avoir annoncé en février un objectif de cessions de 15 milliards d'euros sur la période 2016-2018, le groupe s'est dit confiant fin avril dans sa capacité à conclure pour près de 500 millions supplémentaires de ventes d'actifs d'ici à la fin de l'année, environ six milliards ayant été signées à fin mars. (Benjamin Mallet, édité par Gilles Guillaume)