LEAD 2-France-Recul du mouvement anti-loi Travail dans les transports

vendredi 3 juin 2016 20h08
 

* 10,5% de grévistes à la SNCF selon la direction

* Pas de perturbations à la RATP

* Le traitement des déchets affecté (Actualisé avec fin de la grève à la raffinerie de Grandpuits)

PARIS, 3 juin (Reuters) - La mobilisation contre le projet de réforme du Code du travail a marqué le pas vendredi dans les transports, notamment à la SNCF où le taux de grévistes répondant à l'appel de la CGT et de Sud-Rail est tombé à 10,5%, selon la direction.

Ces deux syndicats ont maintenu leur mobilisation, rejetant un appel à la "solidarité" avec les Français touchés par les inondations lancé par le président de la compagnie ferroviaire, Guillaume Pepy.

"On pourrait, ne serait-ce qu'un instant, mettre son drapeau dans sa poche. Et je pense que tout le monde devrait réfléchir sérieusement (à une suspension de la grève-NDLR) parce que c'est ce qu'il faut faire, au moins en Ile-de-France et en région Centre", a-t-il dit dans une vidéo diffusée par la SNCF.

Une éventuelle suspension "reste largement aujourd'hui de la responsabilité du gouvernement, du patronat et de la direction", lui a répondu dans un communiqué la CGT, qui a vu dans l'initiative de Guillaume Pepy un signe de "fébrilité".

En dépit de la faible participation, le mouvement a provoqué sur le réseau ferroviaire des perturbations du même ordre que les deux jours précédents, avec six TGV sur dix en circulation, un tiers des Intercités et la moitié des TER.

Depuis le début de cette grève reconductible, le taux de grévistes a reflué - il s'élevait à 17% mercredi - et le syndicat réformiste Unsa, satisfait des "éclaircissements" obtenus de la direction, a suspendu jeudi son préavis.   Suite...