3 juin 2016 / 06:02 / il y a un an

** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

PARIS/LONDRES, 3 juin (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en hausse vendredi à l'ouverture après le statu quo de la Banque centrale européenne (BCE) la veille et en attendant le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, un indicateur déterminant pour le calendrier de la prochaine hausse des taux de la Réserve fédérale.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,4% également et le FTSE à Londres 0,5%.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendent à 164.000 créations d'emplois et à une hausse moyenne des salaires de 0,2% aux Etats-Unis en mai.

Ces chiffres, publiés à 12h30 GMT, seront suivis, lundi, d'une intervention de la présidente de la Fed, Janet Yellen, qui sera sa dernière avant la réunion monétaire de la Réserve fédérale les 14 et 15 juin.

"Si les chiffres de l'emploi sont conformes aux attentes et Yellen conserve un ton positif sur les hausses de taux, les chances d'une hausse de taux en juin seront assez fortes", dit Masahiro Ichikawa (Sumitomo Mitsui Asset Management).

Actuellement, sur le marché à terme américain, la probabilité d'une hausse des taux en juin n'est qu'à 20% alors qu'elle est à 60% pour le mois de juillet.

Les intervenants sont revenus partiellement sur leurs anticipations d'un relèvement de taux en juin en raison des risques d'un "Brexit".

Le président de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, a réaffirmé jeudi que la Fed devrait relever ses taux dans un "avenir proche" mais ajouté qu'il faudrait peut-être attendre juillet en raison des incertitudes autour du référendum britannique sur l'Union européenne qui se tiendra le 23 juin.

La BCE a elle aussi souligné ce risque de "Brexit" jeudi et prévoit un taux d'inflation inférieur à l'objectif jusqu'à la fin de 2018.

La Bourse de Tokyo prenait 0,35% peu avant la clôture à l'issue d'une semaine marquée par la hausse du yen, qui a affectée particulièrement les sociétés exportatrices. Elle devrait se solder par une perte d'environ 1,5%.

L'activité s'est accrue en mai dans le secteur japonais des services après deux mois de contraction, grâce à une hausse modérée des nouvelles commandes, selon l'indice Markit/Nikkei des directeurs d'achat (PMI).

En Chine, l'activité dans le secteur des services a ralenti en mai, progressant à son rythme le plus faible en trois mois, montre l'étude Caixin/Markit auprès des directeurs d'achat publiée vendredi.

Wall Street a fini en légère hausse jeudi, la bonne tenue du secteur de la santé ayant compensé la faiblesse des technologiques dans un marché globalement attentiste à la veille des chiffres mensuels de l'emploi, l'un des derniers indicateurs majeurs publiés aux Etats-Unis avant de la Fed.

Sur le marché des changes, l'euro stagne autour de ses plus bas de trois ans face au yen après le statu quo de la BCE et le dollar a atteint son plus bas niveau depuis le 16 mai face à la devise japonaise.

Le baril de Brent se stabilise autour des 50 dollars. Les ministres du Pétrole des pays membres de l'Opep réunis jeudi à Vienne ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur un plafonnement de la production mais l'Arabie saoudite a promis de ne pas inonder un marché déjà saturé.

VALEURS À SUIVRE

* VALEO a annoncé jeudi la signature d'un accord en vue de racheter auprès de Bain Capital PE la société allemande FTE automotive pour une valeur d'entreprise de 819,3 millions d'euros.

* TOTAL veut redémarrer la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) "sans délai" après un vote dans ce sens des salariés du site, a-t-on appris jeudi auprès de la direction du groupe pétrolier.

* ACCORHOTELS. Des négociations sont en cours pour obtenir de Jin Jiang qu'il accepte de plafonner sa participation dans AccorHotels, alors que le groupe chinois serait prêt à la porter à 29%, ce qui inquiète le gouvernement, croit savoir Le Figaro.

* ARCELORMITTAL. Le numéro un mondial de la sidérurgie a suspendu un projet d'expansion de sa mine de Mont-Wright dans le nord du Québec en raison de mauvaises conditions de marché.

* BAYER a obtenu le concours de plusieurs banques supplémentaires pour financer son projet d'OPA sur l'américain Monsanto, a dit jeudi une source proche du dossier.

* BANCO POPOLARE a fixé le prix de son augmentation de capital à 2,14 euros/action, soit une décote de 49%, espérant lever un milliard d'euros avant sa fusion prévue avec Banca Popolare di Milano.

* Tableau des principaux marchés mondiaux : (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below