Sikorsky prêt à améliorer son offre d'hélicoptères à la Pologne

mercredi 1 juin 2016 18h24
 

BERLIN, 1er juin (Reuters) - Lockheed Martin est prêt à améliorer l'offre de sa filiale Sikorsky pour fournir 50 hélicoptères à la Pologne si Varsovie annule le contrat attribué à Airbus Group, estimé à trois milliards de dollars (2,7 milliards d'euros), a déclaré mercredi à Reuters un dirigeant du groupe américain de défense.

Steve O'Bryan, directeur du développement des systèmes de missions et de la formation de Lockheed, qui chapeaute Sikorsky, a précisé qu'une nouvelle offre éventuelle inclurait les armes, la formation au combat et une tarification en zloty, autant d'éléments qui ne figuraient pas dans l'offre initiale.

Le secrétaire d'Etat à la Défense polonais a annoncé en décembre que le gouvernement formé après les élections d'octobre réexaminait deux gros marchés d'armement, dont celui portant sur l'achat de 50 hélicoptères Caracal à Airbus Helicopters.

Plusieurs membres du gouvernement ont expliqué qu'ils préféreraient voir le contrat attribué à un fournisseur qui construirait les appareils en Pologne.

En février, le constructeur filiale d'Airbus Group a expliqué que les discussions avec Varsovie se poursuivaient.

Sikorsky et AgustaWestland, filiale de l'italien Leonardo (ex-Finmeccanica) disposent d'installations en Pologne. Airbus s'est dit prêt à sous-traiter une partie des opérations dans le pays.

Un hélicoptère Black Hawk construit par Lockheed en Pologne doit participer à des manoeuvres conjointes américano-polonaises prévues sur place le mois prochain, ont précisé des sources du groupe.

(Andrea Shalal; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)