La CE veut prolonger le plan Juncker au-delà de 2018

mercredi 1 juin 2016 12h25
 

BRUXELLES, 1er juin (Reuters) - La Commission européenne a proposé mercredi de prolonger son dispositif de soutien à l'investissement au-delà des trois ans prévus initialement et d'augmenter les capitaux consacrés au soutien aux petites et moyennes entreprises, afin de répondre à l'ampleur de la demande de financements.

Le but de ce dispositif lancé en 2015, surnommé "Plan Juncker" du nom du président de l'exécutif communautaire, Jean-Claude Juncker, est de mobiliser 21 milliards d'euros de crédits européens pour attirer 15 fois plus de capitaux privés, soit 315 milliards au total sur trois ans afin de financer des investissements dans les infrastructures, l'énergie, la recherche et le développement.

Les financements sont assortis d'une garantie de l'UE, ce qui réduit les risques supportés par les investisseurs privés.

Un an après son lancement, ce dispositif géré par le Fonds européen pour les investissements stratégiques et la Banque européenne d'investissement est bien parti pour atteindre ses objectifs, a assuré la Commission.

"Le Fonds européen pour les investissements stratégiques crée des emplois et stimule l'investissement dans l'économie réelle chaque jour, c'est pourquoi nous proposons de le prolonger au-delà de 2018", a déclaré Jean-Claude Juncker dans un communiqué.

La Commission n'a pas précisé jusqu'à quand elle souhaitait prolonger le plan, disant simplement qu'elle présenterait des propositions concrètes à l'automne, ni le montant des crédits alloués au soutien aux PME de l'Union. (Jan Strupczewski; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)