France-Les mises en chantier de logements se retournent en baisse

mardi 31 mai 2016 08h50
 

PARIS, 31 mai (Reuters) - Le nombre de mises en chantier de logements est reparti à la baisse en France sur les trois mois à fin avril, les permis de construire s'inscrivant également en recul sur la période, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du Logement.

Le nombre de logements commencés a reculé de 2,1% sur la période février-avril, après un recul de 0,5% les trois mois précédents, selon ces données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

La baisse des mises en chantier a été plus marquée pour les logements individuels (-3,3%) que pour les logements collectifs (-1,3%).

Les permis de construire ont quant à eux diminué de 3,4% sur la période février-avril, après une progression de 5,9% les trois mois précédents.

Cette évolution a été alimentée par un repli des autorisations de logements collectifs (-7,3%), alors que celles de logements individuels ont augmenté de 3,2%.

En données brutes, 352.900 logements ont été commencés au cours des douze mois à fin avril, un total en progression de 3,8% par rapport aux douze mois précédents, contre 353.100 (chiffre révisé en baisse de 100) sur les douze mois à fin mars.

Les permis de construire ont de leur côté augmenté de 7,4% à 396.500 sur un an à fin avril, contre 393.300 (chiffre révisé en baisse de 400) sur les douze mois à fin mars.

Pour la période février-avril, le ministère a une nouvelle fois constaté des taux d'annulation des permis de construire supérieurs à leur moyenne de longue période, que ce soit pour les logements individuels (15,2%) ou pour les logements collectifs (23,1%).

Sur les trois mois à fin avril, le délai moyen de mise en chantier reste stable à 4,6 mois pour les logements individuels et diminue légèrement pour les logements collectifs, à 7,8 mois (contre 8,0 mois à fin mars).   Suite...