USA-La Fed veut plafonner le risque de contrepartie des banques

vendredi 4 mars 2016 21h38
 

WASHINGTON, 4 mars (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a proposé vendredi de plafonner les prêts que les principales banques des Etats-Unis pourraient s'accorder les unes aux autres ou à d'autres institutions financières, dans le but de prévenir une crise systémique.

Le montant d'un tel plafond dépendrait des fonds propres des établissements de crédit concernés.

Les nouvelles règles seraient plus strictes pour les banques jugées d'importance systémique, avec un plafond limité à 15% de leurs fonds propres "Tier 1".

Les banques disposant d'au moins 250 milliards de dollars d'actifs ne pourraient quant à elle pas accorder à une autre institution financière un prêt représentant plus de 25% de leurs fonds propres "Tier 1".

Pour celles dont les actifs se situeraient entre 50 et 250 milliards, le plafond correspondrait à 25% de la totalité des fonds propres.

Les réformes bancaires dites "Dodd Frank" de 2010 prévoyaient un tel plafonnement du risque de contrepartie mais la Fed n'a toujours pas mis en pratique cette règle.

La proposition dévoilée vendredi "trace une ligne claire en matière d'exposition de crédit globale", a déclaré la présidente de la banque centrale, Janet Yellen.

La présentation du projet élaboré par la Fed ouvre une période d'appel à commentaires de trois mois.

(PAtrick Rucker et Jason Lange; Marc Angrand pour le service français)