Facebook soupçonné d'abus de position dominante en Allemagne

mercredi 2 mars 2016 10h37
 

BERLIN, 2 mars (Reuters) - L'autorité de la concurrence allemande a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête visant Facebook, qu'elle soupçonne d'abus de position dominante et d'infraction aux lois protégeant les données personnelles.

Elle précise que les conditions d'utilisation du réseau social américain concernant l'usage des données de ses utilisateurs pourraient constituer un abus de position dominante.

L'Allemagne est loin d'être le seul pays dans lequel Facebook est exposé à des sanctions en raison de ses pratiques en matière de concurrence et de respect de la vie privée de ses utilisateurs.

En France, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) l'a mis en demeure le mois dernier de cesser de suivre les internautes ayant visité ses pages mais non enregistrés, emboîtant le pas à son homologue belge.

(Georgina Prodhan; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)