La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 1 mars 2016 18h04
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 1er mars (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en hausse
de 1,22% à 4.406,84 points, terminant au-dessus des 4.400 points
pour la première fois depuis la séance du 29 janvier. Les
investisseurs parient sur une nouvelle intervention de la Banque
centrale européenne après la décélération de l'activité du
secteur manufacturier dans la zone euro en février. 
    
    * ARCELORMITTAL (+8,39% à 3,875 euros) a fini en
tête des hausses du CAC 40 alors que, selon Berenberg, le groupe
a augmenté les tarifs de ses tôles d'acier aux Etats-Unis.
 
    
    * Plusieurs VALEURS CYCLIQUES ou liées à la CONSOMMATION ont
gagné du terrain dans l'espoir d'un nouveau coup de pouce de la
BCE.
    PERNOD RICARD a avancé de 2,33% à 100,4 euros,
ACCORHOTELS de 2,25% à 40,03 euros, CARREFOUR
 de 2,17% à 24,925 euros et PUBLICIS de 1,92%
à 58,26 euros.
        
    * PSA (+4,29% à 14,475 euros), VALEO 
(+2,07% à 130,45 euros) et RENAULT (+1,76% à 85,62
euros) ont également été soutenus par les immatriculations de
voitures neuves en France, qui ont augmenté de 13% en données
brutes le mois dernier par rapport à février 2015. 
    
    * Les VALEURS PÉTROLIÈRES ont bénéficié de la hausse des
cours du brut, le baril se négociant à 34,29 dollars
(+1,6%) à 17h45.
    VALLOUREC s'est adjugé 7,32% à 5,261 euros et
MAUREL & PROM 3,85% à 2,7 euros. TECHNIP a
gagné 0,58% à 46,02 euros et TOTAL 0,42% à 41,55
euros.
    
    * IPSEN (-8,05% à 48,75 euros) a accusé le repli le
plus marqué du SBF 120, la prévision de marge du
groupe pharmaceutique pour 2016 décevant les investisseurs.
 
        
    * SOPRA STERIA (+12,53% à 100,4 euros après un
recul de 4,09% lundi) a rebondi nettement, en tête du SBF 120,
des analystes se montrant confiants dans la société de conseil
et de services informatiques malgré la baisse du dividende
annoncée la veille et un ralentissement de sa croissance au
quatrième trimestre. 
    
    * GENFIT a encore gagné 5,28% à 30 euros au
lendemain d'une progression de 4,66% alors que la société
biopharmaceutique a annoncé avoir levé 49,6 millions d'euros
dans le cadre d'un placement privé réalisé principalement auprès
d'investisseurs institutionnels aux Etats-Unis. 
    
    * GAMELOFT (+9,43% à 7,43 euros) et UBISOFT
 (+6,39% à 28,055 euros) ont profité de la nouvelle
offensive lancée par VIVENDI (+1,28% à 19,375 euros)
sur les deux sociétés. 
    
    * GROUPE EUROTUNNEL a grimpé de 5,39% à 9,75
euros, l'opérateur du tunnel sous la Manche profitant des
rebonds de la livre anglaise et des cours du pétrole.
 
    
    * EURONEXT s'est octroyé 6,11% à 37,57 euros après
la confirmation par Intercontinental Exchange de son
projet d'offre d'achat sur London Stock Exchange 
(+7,17%). 
    
    * FROMAGERIES BEL (+5,78% à 476 euros) anticipe un
niveau de marge opérationnelle 2015 en ligne avec celui du
premier semestre et une réduction de la dette financière nette
au second semestre, après avoir réalisé un chiffre d'affaires
annuel de 2,95 milliards d'euros, en hausse de 5,9% grâce aux
effets de change et de périmètre. 
    
    * ONXEO (+3,46% à 2,99 euros) a annoncé lundi la
signature d'un accord de rachat en actions de la société de
biopharmacie DNA Therapeutics afin d'accélérer son développement
dans le domaine des médicaments orphelins en cancérologie.
 
    
    * LISI (+2,31% à 21,7 euros) prévoit de dégager un
niveau de marge opérationnelle à deux chiffres et un free cash
flow toujours positif en 2016, après un chiffre d'affaires de
1,46 milliard d'euros en 2015 (en hausse de 11,6%, 1,6% en
organique) et une marge opérationnelle courante de 10% (contre
10,1% en 2014). (Le communiqué: bit.ly/1XVCp0c)
        
    * SOLOCAL GROUP (+30,03% à 4,85 euros) a signé la
plus forte hausse du CAC Mid & SMall. Le titre,
toujours très volatil, avait perdu 34% sur les séances des 11 et
12 février après l'annonce de ses résultats 2015. 

 (Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)