LEAD 1-Travail-Hollande comprend les interrogations mais veut aboutir

mardi 1 mars 2016 12h39
 

* Le président promet des "améliorations" sur le texte décrié

* Il demande à chacun de "prendre ses responsabilités" au final

* "Il n'y a pas d'autre voie que le mouvement", dit-il (Actualisé avec autres citations, contexte)

SAINT-DENIS, Seine-Saint-Denis, 1er mars (Reuters) - Les interrogations sur le projet de réforme du Code du travail sont légitimes mais il faut aller de l'avant, a déclaré mardi François Hollande, au lendemain de l'annonce du report de 15 jours de la présentation du texte au conseil des ministres.

Des "améliorations" seront apportées à cette copie controversée a dit le président, tout en demandant à chacun de prendre, au final, ses responsabilités afin "d'avancer" dans le combat contre le chômage, "essentiel" à ses yeux.

"Le texte a donné lieu à des interrogations, c'est assez légitime, à des questionnements, je les comprends", a-t-il déclaré devant la presse lors d'un déplacement dans l'entreprise Showroom Privé, à Saint-Denis, au nord de Paris.

Le projet de loi, dont l'examen en conseil des ministres a été reporté du 9 au 24 mars, a été salué par le Medef dans sa version actuelle mais a scandalisé une partie de la gauche et les syndicats, y compris réformistes.

Une pétition de protestation en ligne a recueilli plus de 800.000 signatures.

"Il vaut mieux prendre du temps pour mieux en gagner", a dit François Hollande, en précisant que "des améliorations seront apportées" à l'occasion des rencontres avec les partenaires sociaux prévues la semaine prochaine autour du Premier ministre, Manuel Valls.   Suite...