La fusion LSE-D.Börse soulève des problèmes de concurrence-Macron

lundi 29 février 2016 17h04
 

BRUXELLES, 29 février (Reuters) - Le projet de fusion entre deux des principales entreprises de marché européennes, le London Stock Exchange Group et Deutsche Börse , pose des problèmes de concurrence et devrait aussi être évalué dans la perspective d'une possible sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, a déclaré lundi le ministre français de l'Economie.

L'entité issue d'une fusion entre le LSE et Deutsche Börse créerait certes un géant européen capable de s'opposer aux ambitions de l'américain Ice qui a déjà acquis une solide position sur le marché européen des dérivés. Mais elle distancerait aussi des acteurs de plus petite taille comme Euronext Paris.

"Nous évaluerons les conséquences en termes stratégiques pour la place financière de Paris", a dit Emmanuel Macron à des journalistes.

Le ministre qui se rendait à une réunion sur la compétitivité avec la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, a ajouté que l'opération soulevait des problèmes de concurrence.

Il s'est aussi interrogé sur les conséquences de la fusion dans le cas d'un vote en faveur du "Brexit" lors du référendum du 23 juin en Grande-Bretagne.

"Je pense que nous devrions évaluer les conséquences potentielles d'un Brexit sur une telle fusion", a-t-il dit en reconnaissant qu'il s'agissait avant tout d'une question pour les actionnaires des deux groupes.

LSE et Deutsche Börse ont déclaré vendredi que l'entité issue de leur fusion serait capable de prospérer même en cas de départ de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. (Francesco Guarascio, Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand Boucey)