Toshiba va vendre toute sa filiale d'équipement médical-sources

lundi 29 février 2016 10h57
 

TOKYO, 29 février (Reuters) - Toshiba compte céder la totalité de sa filiale d'équipement médical plutôt qu'une participation de contrôle, selon des sources proches du dossier, qui ajoutent que la valorisation de cette branche pourrait dépasser largement les 400 milliards de yens (3,5 milliards de dollars ou 3,2 milliards d'euros) estimés dans un premier temps.

Cette opération est jugée essentielle pour renflouer le conglomérat industriel japonais après son scandale comptable de 155 milliards de yens dévoilé en 2015. L'augmentation des coûts de restructuration pousse la direction à rechercher une cession totale de Toshiba Medical Systems, précise-t-on de mêmes sources.

Des sources proches du processus de vente ont indiqué qu'un prix situé entre 400 milliards et 500 milliards de yens paraissait raisonnable. Mais l'une d'entre elles a dit que sa valorisation pourrait aller jusqu'à 650 milliards de yens face au vif intérêt manifesté pour cette activité aux perspectives de croissance prometteuses.

Le groupe américain de capital-investissement KKR, ainsi que les sociétés japonaises Canon, Fujifilm et Konica Minolta, ont été retenus pour participer à la deuxième phase de l'appel d'offres et ont jusqu'à vendredi pour présenter leurs propositions, rapporte-t-on de mêmes sources.

KKR s'est associé à la maison de négoce Mitsui et Konica Minolta au fonds d'investissement Permira.

Toshiba, ainsi que tous les candidats retenus sur la liste restreinte, ont refusé de commenter ces informations.

Le groupe avait fait savoir qu'il comptait vendre une participation de contrôle ou la totalité de cette activité, sans se prononcer pour l'une ou l'autre de ces solutions. (Junko Fujita et Emi Emoto, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)