** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 29 février 2016 08h12
 

PARIS/LONDRES, 29 février (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en ordre dispersé lundi à l'ouverture, avec un repli de Paris et Francfort mais une hausse à Londres, après leur forte progression de vendredi et face à l'incapacité du Groupe des 20 (G20) à prendre de nouvelles mesures concrètes pour relancer la croissance.

Des indicateurs positifs publiés aux Etats-Unis vendredi, sur la consommation des ménages et la croissance, ont remis au goût du jour les anticipations d'un prochain relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine, ce qui pèse sur les actions et soutient le dollar et les rendements des obligations du Trésor américain.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien et le Dax à Francfort pourraient perdre jusqu'à 0,5% à l'ouverture, mais le FTSE à Londres pourrait avancer d'autant (+0,5%).

"Comme on pouvait le craindre, les conclusions du G20 confirment que la pression des marchés n'est pas encore suffisante pour réveiller les grands argentiers de la planète", note Didier Saint Georges de Carmignac.

La Bourse de Tokyo a terminé en repli de 1,00% lundi, s'étant retournée à la baisse dans l'après-midi sous l'effet d'une remontée du yen et du recul des Bourses chinoises. Sur l'ensemble du mois de février, le Nikkei a cédé 8,5%, sa plus forte baisse depuis mai 2012 et la troisième en autant de mois.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 2,87% et celui qui regroupe les valeurs vedettes de Shanghai et Shenzhen a cédé 2,39%. Les traders évoquent des résultats de sociétés décevants, l'issue du G20 et aussi la fermeture ordonnée par Pékin de l'influent blog d'un ancien promoteur immobilier détracteur de la politique économique du gouvernement.

L'indice large MSCI Asie-Pacifique hors Japon recule de 0,7% et s'apprête à clore un deuxième mois de baisse d'affilée, en repli de 1% à ce stade.

Les investisseurs comptent sur la série d'indicateurs économiques américains attendus dans les prochains jours pour permettre à Wall Street de poursuivre la hausse des deux dernières semaines, maintenant que la saison des résultats -- qui se sont avérés plutôt moroses -- arrive à son terme.

Ils espèrent aussi que les nombreux indicateurs attendus en Europe cette semaine, dont l'inflation en zone euro prévu à 10h00 GMT, reflèteront un relatif dynamisme avant la réunion du 10 mars de la Banque centrale européenne (BCE).   Suite...