Un prêt chinois aidera Petrobras à honorer ses échéances 2016

dimanche 28 février 2016 14h47
 

RIO DE JANEIRO, 28 février (Reuters) - Un prêt de cinq à dix milliards de dollars (4,6 à 9,2 milliards d'euros) accordé par la Chine à Petrobras pourrait permettre au géant pétrolier brésilien de faire face à la quasi-totalité de ses échéances de 2016, allégeant ainsi la pression sur le groupe pour vendre des actifs et réduire ses dépenses.

La nouvelle ligne de crédit a été octroyée à Petroleo Brasileiro, le nom complet du groupe public brésilien, par la China Development Bank et annoncée dans la nuit de vendredi à samedi. Elle est remboursable en trésorerie ou en pétrole, à la demande de la Chine, a-t-on appris d'une source ayant participé aux négociations.

Petrobras a environ 130 milliards de dollars d'obligations à rembourser, ce qui en fait le groupe pétrolier le plus endetté au monde.

"Le prêt renforce l'engagement de la Chine vis-à-vis de Petrobras et permettra de rembourser une bonne part des 12 milliards de dollars qui arrivent à échéance cette année", précise-t-on de même source.

Confronté comme la plupart des acteurs du secteur à la chute des cours du brut, Petrobras est de surcroît au coeur d'un vaste scandale de corruption. Sa note de crédit a été reléguée en catégorie spéculative et le groupe est engagé dans un vaste programme de réduction des coûts et de cession d'actifs, après avoir de lourdes pertes et d'importantes dépréciations d'actifs.

Il a annoncé en janvier la réduction d'un quart de ses investissements sur la période 2015-2019.

Le nouveau prêt chinois tombe donc à pic alors que Petrobras peine à réaliser son plan de cessions d'actifs de 14 milliards de dollars en 2016, faisant craindre de nouvelles réductions de ses dépenses, qui auraient un impact sur l'emploi et la production de pétrole, mais aussi sur les finances publiques du Brésil.

Les conditions du prêt sont similaires à celles d'un accord de même type conclu en 2009, par lequel Petrobras s'engageait à fournir 200.000 barils de pétrole par jour pendant dix ans à la compagnie pétrolière chinoise Sinopec , a précisé le groupe brésilien.

Selon une porte-parole de Petrobras, le nouveau prêt porte l'engagement de la Chine vis-à-vis du groupe à 15 milliards de dollars. (Jeb Blount, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)