BOURSE-United Tech résiste à la baisse, Honeywell croit à une fusion

mercredi 24 février 2016 17h08
 

24 février (Reuters) - United Technologies (UTX) progresse mercredi à Wall Street, seule valeur de l'indice Dow Jones à afficher un gain, après que Honeywell International a estimé la veille que la question des autorisations réglementaires ne constituait pas un "obstacle important" à une fusion entre les deux groupes.

La veille, UTC avait confirmé avoir eu des discussions de fusion "préliminaires et exploratoires" avec Honeywell, mais en ajoutant avoir conclu qu'un accord se heurterait à des "obstacles réglementaires insurmontables."

Le titre du groupe industriel américain progresse de 2,17% à 93,62 dollars vers 15h40 GMT, alors que l'indice Dow Jones perd 1,17%. L'action de son concurrent Honeywell recule de son côté de 1,31% à 102,28 dollars à ce stade.

"Il paraît clair que Honeywell n'abandonne pas la partie", souligne l'analyste Morgan Stanley, Nigel Coe, dans une note de recherche où il évoque un prix de 108 dollars par action pour United Tech. "Notre sentiment est que l'action UTX est à la hausse, étant donné l'offre à 108 dollars."

L'action United Tech a perdu environ le quart de sa valeur par rapport à son plus haut d'un an, à 124,33 dollars, atteint en février 2015. Depuis le début de l'année, le titre perd 3%, à comparer à des reculs de 7% pour le Dow et de 2% pour Honeywell.

Une fusion entre les deux groupes donnerait naissance à un géant pesant plus de 90 milliards de dollars (81,71 milliards d'euros) de chiffre d'affaires. L'entité combinerait cependant un fournisseur de moteurs pour avion, Pratt & Whitney, et un spécialiste des cockpits, Honeywell, ce qui en plus d'alerter les autorités de la concurrence, pourrait nourrir l'opposition de Boeing et d'Airbus à un tel rapprochement. (Lewis Krauskopf, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)