JP Morgan augmente ses provisions face aux prêts à l'énergie

mardi 23 février 2016 16h09
 

23 février (Reuters) - JP Morgan va provisionner un demi-milliard de dollars supplémentaires au premier trimestre pour couvrir d'éventuelles créances douteuses liées au secteur pétrolier et gazier, montrent des documents diffusés avant le début d'une journée pour les investisseurs mardi.

Avec l'effondrement des cours du pétrole, des milliers d'emplois ont été supprimés dans le secteur américain des hydrocarbures et environ un tiers des compagnies pétrolières américaines, soit 175 entreprises, sont confrontées à un risque élevé de faillite cette année, selon une étude du cabinet Deloitte.

Face à cette situation, JP Morgan va mettre de côté au premier trimestre 500 millions de dollars supplémentaires (454 millions d'euros) liés à des créances susceptibles de ne pas être remboursées. Cette somme s'ajoute aux 815 millions de dollars qui étaient déjà provisionnés fin 2015.

La première banque américaine par l'actif prévoit aussi d'augmenter de 100 millions de dollars, pour les porter à 350 millions, ses réserves liées à son exposition au secteur minier.

JP Morgan dit ne constater aucune contagion significative des problèmes du secteur de l'énergie vers ses autres activités de crédit.

En cas de scénario extrême, avec un baril de pétrole à 25 dollars pendant 18 mois, JP Morgan dit qu'elle devrait accroître ses provisions de 1,5 milliard de dollars.

Le brut léger américain se traitait mardi à 32,65 dollars le baril vers 15h00 GMT. (David Henry et Dan Freed; Bertrand Boucey pour le service français)