La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture, actualisé)

mardi 23 février 2016 18h42
 

(Complété avec Euronext)
    * Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 23 février (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse de 1,4% à 4.238,42
points, accentuant ses pertes à la fin d'une séance jusque-là
morose après des déclarations des ministres iranien et saoudien
du Pétrole qui ont fait chuter les cours du brut.
    
    * EDF, plus forte baisse du SBF 120, a
dégringolé de 9,44% à 9,608 euros, à son plus bas niveau
historique et sous les 10 euros pour la première fois, alors
qu'UBS a repris la couverture du groupe avec un conseil à
"vendre", en mettant en garde contre les effets de la baisse des
prix de l'électricité et de la libéralisation du marché.
 
            
    * Le SECTEUR européen des RESSOURCES de BASE a cédé
3,21%, plus forte baisse sectorielle en Europe, dans le sillage
de BHP Billiton (-6,05%), premier groupe minier mondial,
qui a annoncé une réduction de 75% de son dividende
intermédiaire pour cause d'effondrement des cours des matières
premières. 
    ARCELORMITTAL a perdu 4,49% à 3,299 euros, plus
forte baisse du CAC 40.
    
    * Le SECTEUR de l'ENERGIE a abandonné 2,38% avec les
cours du pétrole repartis en forte baisse, le baril de Brent
 retombant à 33,28 dollars (-4,06%) à la clôture des
marchés européens après que le ministre saoudien du Pétrole a
déclaré qu'une baisse de la production ne se produirait pas et
que son homologue iranien a jugé "risible" un gel coordonné de
la production de pétrole. 
    TECHNIP a perdu 3,76% à 38,56 euros et VALLOUREC
 4,98% à 4,026 euros. TOTAL, dont la note de
crédit a été abaissée par S&P, s'est replié de
2,47% à 39,82 euros.
    
    * ENGIE a reculé de 4,31% à 13,865 euros. Le
tarif de distribution de gaz naturel de GRDF augmentera de 2,76%
le 1er juillet, a annoncé lundi la Commission de régulation de
l'énergie (CRE), alors que l'opérateur du réseau français,
filiale d'Engie, demandait une hausse de 11,4%. 
    
    * ICADE (-3,49% à 62,3 euros) a pâti de la perte
enregistrée l'an dernier en raison de dépréciations, même si les
investisseurs se montrent plus optimistes pour l'avenir.
 
    
    * A l'inverse, DANONE (+4,04% à 63,37 euros) a
fini en tête des quelques hausses du CAC 40. Danone a publié des
résultats 2015 marqués par une bonne performance au quatrième
trimestre des produits laitiers, sa principale division, et de
la nutrition infantile, en dépit d'une conjoncture encore
difficile. 
    
    * THALES (+6,28% à 70,9 euros, plus forte hausse
du SBF 120) est passé à la vitesse supérieure en affichant des
ambitions de croissance soutenue sur la base de prises de
commandes record et bien réparties entre ses activités.
 
    
    * UBISOFT a progressé de 6,18% à 25,16 euros après
plusieurs signes jugés encourageants pour les prochains titres
de l'éditeur de jeux vidéo. 
    
    * EURONEXT a gagné 4,51% à 37,185 euros, profitant
de l'annonce d'un projet de fusion entre le London Stock
Exchange (LSE) et Deutsche Börse.
 

    * SAFT (+3,47% à 25,04 euros) a annoncé l'ouverture
d'une filiale à Tokyo. "Saft Japan chapeaute désormais les
activités du groupe sur le marché japonais, auparavant gérées
par son partenaire de longue date Sumitomo Corporation", précise
le groupe. (Le communiqué: bit.ly/1OqjK5k)
    
    * AIR FRANCE-KLM (+2,24% à 8,204 euros) a
bénéficié du relèvement d'objectifs de cours de plusieurs
brokers, qui soulignent les effets favorables pour les résultats
du groupe de la baisse des cours du pétrole.
    
    * OSE PHARMA a bondi de 11,43% à 7,8 euros dans des
volumes étoffés après avoir annoncé l'entrée et le traitement
des premiers patients d'un essai clinique de Phase 3.
 

 (Joseph Sotinel et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Dominique Rodriguez)