Honda remanie et rajeunit son état-major

mardi 23 février 2016 11h36
 

TOKYO, 23 février (Reuters) - Honda remplace son numéro deux et nomme pour la première fois une femme à son état-major dans le cadre d'un remaniement qui vise à rajeunir son équipe de direction et à l'ouvrir à la diversité.

A la veille d'un point sur sa stratégie, le troisième constructeur automobile japonais a annoncé mardi la nomination de Seiji Kuraishi au poste de vice-président exécutif en remplacement de l'actuel numéro deux du groupe, Tetsuo Iwamura, qui partira à la retraite en juin.

Seiji Kuraishi, 57 ans, a rejoint le groupe en 1982 et en dirige la filiale chinoise depuis 2014.

Asako Suzuki, 52 ans, devient quant à elle la première femme à intégrer le comité de direction, au sein duquel elle aura le responsabilité des ventes au Japon. Son dernier poste était également en Chine, au sein de la coentreprise Dongfeng Honda.

Ce remaniement verra aussi partir à la retraite en juin un autre cadre dirigeant du groupe, Sho Minekawa, qui avait été autrefois pressenti pour le poste de vice-président exécutif.

Yoshiyuki Matsumoto, jusque-là à la tête des opérations automobiles, a quant à lui été nommé directeur du centre de recherche et développement de Honda.

Dans un communiqué, Honda explique avoir voulu "apporter un changement générationnel" à son état-major tout en capitalisant sur ses forces.

L'âge moyen des promus est de 54 ans alors que celui des partants est de 60 ans, dans un pays où bon nombre de dirigeants d'entreprise dépassent largement la soixantaine. Takahiro Hachigo, le nouveau directeur général de Honda en poste depuis juin et à l'origine de ce remaniement, est lui-même âgé de 56 ans.

Le constructeur automobile s'était déjà signalé l'an dernier en nommant Isao Mizoguchi, un Brésilien d'ascendance japonaise, à la tête des opérations du groupe en Amérique latine. (Naomi Tajitsu, Véronique Tison pour le service français)