LEAD 1-La Bourse de Tokyo (+0,90%) soutenue par un repli du yen

lundi 22 février 2016 07h54
 

TOKYO, 22 février (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,90% lundi, soutenue par la baisse du yen face au dollar qui a favorisé les valeurs exportatrices.

L'indice Nikkei a gagné 143,88 points à 16.111,05 et le Topix, plus large, a pris 8,18 points (+0,63%) à 1.300,00 points.

La devise japonaise est revenue vers les 113 pour un dollar après avoir atteint vendredi un plus haut d'une semaine à 112,28.

"La hausse d'aujourd'hui est clairement dictée par le yen mais il faut noter que le yen aurait dû se déprécier encore davantage au vu des chiffres publiés aux Etats-Unis en fin de semaine", dit Gavin Parry, fondateur du courtier Parry International Trading, en faisant allusion à la statistique de l'inflation aux Etats-Unis qui a relancé les spéculations sur de nouvelles hausses des taux d'intérêt de la Réserve fédérale.

Parmi les valeurs exportatrices, Nissan a fini en hausse de 1,42% à 979,2 yens après avoir reculé le matin jusqu'à 952,4. Toyota a limité sa baisse à 0,32%, à 5.980 yens, après un point bas à 5.850.

La rechute des cours du pétrole vendredi a en revanche affecté les valeurs pétrolières comme Inpex, en baisse de 4,81%, ou Japan Petroleum Exploration (-1,89%).

Les valeurs défensives se sont bien comportées à l'instar des groupes d'alimentation Ajinomoto et Kikkoman , en hausse de respectivement 2,71% et 1,74%.

En vedette, Sharp a bondi de 3,59% à 173 yens. Des sources ont indiqué à Reuters que le groupe d'électronique grand publics pourrait prendre dès jeudi une décision sur les deux offres de reprise dont il fait l'objet, émanant l'une du taïwanais Foxconn et l'autre d'un fonds public japonais.

A la baisse, Kansai Electric Power a trébuché de 3,32%. La compagnie d'électricité a annoncé samedi avoir découvert 34 litres d'eau contaminée à la centrale nucléaire de Fukui, fermée depuis juillet 2011 et censée reprendre du service ce mois-ci. (Joshua Hunt et Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon et Véronique Tison pour le service français)