Des comptes nord-coréens bloqués par des banques chinoises-presse

lundi 22 février 2016 06h53
 

SEOUL, 22 février (Reuters) - Plusieurs banques chinoises, et notamment une succursale de l'Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), première banque du pays, ont gelé des comptes appartenant à des ressortissants nord-coréens, rapporte lundi un journal sud-coréen.

Citant des conversations téléphoniques avec un employé des bureaux d'ICBC à Dandong, dans le nord-est de la Chine, le journal Dong-A Ilbo rapporte que tous les dépôts et transferts de devises étrangères ont été suspendus sur les comptes aux noms nord-coréens.

"La banque ne m'a jamais dit pourquoi elle prenait de telles mesures, mais il semble que cela soit lié à la détérioration des relations entre la Corée du Nord et la Chine", a dit l'employé d'ICBC au journal.

Aucun responsable de la banque n'a pu être joint dans l'immédiat.

La ville de Dandong abrite une forte communauté de traders d'origine coréenne qui traitent aussi bien avec les dirigeants de sociétés de Corée du Sud que de Corée du Nord.

Séoul et Washington cherchent à s'allier Pékin, principal soutien du régime de Kim Jong-un, afin de durcir les sanctions à son encontre après le tir de fusée opéré au début du mois et une opération présentée par Pyongyang comme un essai de bombe H en janvier.

Après le tir du 7 février, une autre banque du nord-est de la Chine avait déjà bloqué les transactions vers des comptes nord-coréens, selon le même journal, qui cite un homme d'affaires chinois ayant investi dans les mines nord-coréennes.

Le président américain Barack Obama a promulgué jeudi le projet de loi adopté pour durcir les sanctions imposées à la Corée du Nord. (Ju-min Park et James Pearson à Séoul, Clark Li à Pékin; Julie Carriat pour le service français, édité par Danielle Rouquié)