Suède-L'inflation ne plaide plus pour une baisse des taux

jeudi 18 février 2016 11h39
 

STOCKHOLM, 18 février (Reuters) - L'inflation a atteint en janvier en Suède son niveau le plus élevé depuis la mi-2011, ce qui rend moins nécessaire une nouvelle baisse de taux d'intérêt qui sont déjà en territoire négatif.

La banque centrale suédoise (Riksbank) avait abaissé son taux d'intervention à -0,50% le 11 février, soit plus que prévu, et s'était dite prête à récidiver si l'inflation, pour laquelle elle a un objectif de 2%, ne décollait pas.

L'inflation annuelle CIPF, mesure privilégiée par la Riksbank et qui fait abstraction des variations des taux des crédits immobiliers, a été de 1,6% en janvier, au plus haut depuis la fin août 2011.

D'un mois sur l'autre, les prix de détail ont au contraire diminué de 0,4% en janvier.

"Le chiffre d'aujourd'hui n'est pas décisif; il faut voir si ça durera et c'est ça qui est important", a dit à la presse Per Jansson, vice-gouverneur de la Riksbank.

Les prix de détail ont globalement diminué de 0,3% en janvier, par rapport à décembre, et augmenté de 0,8% sur janvier 2015.

La Riksbank projetait une inflation annuelle CIPF de 1,46% et globale de 0,6%.

Ces chiffres ont également dépassé les attentes des analystes et la couronne suédoise a monté en conséquence .

Une modification du panier de référence pour le calcul des prix de détail et des effets ponctuels rendent toutefois délicate l'interprétation des chiffres de janvier.

(Simon Johnson, Daniel Dickson et Johan Ahlander, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)