Le fonds Knight Vinke évoque un retour dans UBS

mercredi 17 février 2016 19h56
 

ZURICH, 17 février (Reuters) - Knight Vinke pourrait être tenté de réinvestir dans UBS, a déclaré mercredi à Reuters le directeur général de ce fonds d'investissement activiste, qui vient pourtant de vendre sa participation dans la première banque suisse en décembre.

"Nous avons vendu notre position juste en-dessous de 20 francs par action, quasiment le double du niveau auquel nous l'avons achetée", a dit Eric Knight. "Le cours de l'action a perdu environ 25% depuis. S'il continue de descendre, nous pourrions examiner à nouveau la situation."

Knight Vinke, basé à Monaco, gère environ 800 millions de dollars (718 millions d'euros). Il a représenté environ 1% du capital d'UBS, selon Eric Knight. Il n'a cependant jamais détenu plus d'un quart de cette participation mais a accepté de représenter d'autres actionnaires.

Le fonds a longtemps réclamé qu'UBS réduise davantage sa banque d'investissement et mette l'accent sur la gestion de fortune. Il a décidé de vendre sa participation après la décision d'UBS de porter à 85 milliards de francs (76,91 milliards d'euros) le montant des actifs pondérés en fonction des risques au sein de sa banque d'investissement.

"J'ai trouvé choquant que, au cours du troisième trimestre, le conseil d'administration autorise sans aucune consultation la banque d'investissement à dépasser la limite des 70 milliards de francs d'actifs pondérés", a dit Eric Knight.

Un porte-parole d'UBS a déclaré mercredi que les actionnaires avaient bien compris que l'établissement n'avait pas changé le profil de risque de sa banque d'investissement avec cette décision.

"Il est assez évident désormais que (Knight) n'a jamais eu un grand soutien pour ses idées, donc son message n'a jamais trouvé d'écho", écrit ce porte-parole dans un courriel. (Joshua Franklin; Bertrand Boucey pour le service français)