De moins en moins de Britanniques voient les taux remonter

mercredi 17 février 2016 11h17
 

LONDRES, 17 février (Reuters) - Le nombre de Britanniques qui s'attendent à ce que la Banque d'Angleterre (BoE) relève son taux directeur dans les 12 prochains mois à chuté à son plus bas niveau depuis deux ans, montre une enquête publiée mercredi.

Moins de la moitié des ménages interrogés (46%) s'attend à une remontée des taux d'intérêt avant février 2017, alors qu'ils étaient 71% à l'anticiper en novembre, montrent les données publiées par Markit. Seules 22% des personnes interrogées anticipent un changement des taux dans les six prochains mois, contre 40% en janvier. Les deux chiffres sont au plus bas depuis octobre 2013.

Le gouverneur de la BoE Mark Carney avait dit en janvier vouloir le retour d'une croissance économique au-dessus de la moyenne, une progression plus rapide des salaires et une inflation plus proche de 2%, avant de relever le taux directeur.

Cette volte-face des ménages survient dans le contexte d'une inflation qui ne décolle pas et les marchés financiers ont déjà repoussé leur prévision d'une remontée des taux au-delà de 2018, à la suite de la tourmente qui déstabiliser les marchés boursiers.

L'enquête Ipsos MORI a été réalisée en ligne entre le 10 et le 14 février à partir d'un échantillon de 1.500 Britanniques âgés de 18 à 64 ans.

(David Milliken; Julie Carriat pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)