Nissan va commencer à produire en Birmanie cette année

mercredi 17 février 2016 10h54
 

TOKYO, 17 février (Reuters) - Nissan Motor a annoncé mercredi qu'il allait commencer à assembler des véhicules en Birmanie cette année, y rejoignant d'autres groupes concurrents à mesure que le pays s'ouvre aux investissements étrangers.

L'assemblage des berlines compactes Sunny va d'abord avoir lieu dans une exploitation de son partenaire Tan Chong Motor , a déclaré Nissan.

Le deuxième constructeur japonais entend ensuite transférer la production dans une nouvelle usine, dans la région méridionale de Bago, qui doit employer environ 300 personnes et sera en capacité de produire 10.000 véhicules chaque année.

Le groupe, qui vend des véhicules en Birmanie depuis 2013, anticipe des ventes annuelles de 1.000 unités d'ici deux ou trois ans.

Deuxième japonais à s'installer en Birmanie, Nissan suit Suzuki Motor, qui a commencé l'année dernière à y assembler son monospace Ertiga.

Le pays s'ouvre progressivement aux investissements étrangers depuis le transfert de pouvoir des militaires vers les civils en 2011.

"Nous anticipons une croissance de la demande en Birmanie, à la suite de réformes politiques et économiques dans le pays", dit Nissan dans un communiqué. (Chang-Ran Kim et Naomi Tajitsu; Julie Carriat pour le service français, édité par Patrick Vignal)