Airbus conservera une partie de l'électronique de défense-FAZ

mercredi 17 février 2016 09h19
 

FRANCFORT, 17 février (Reuters) - Airbus Group ne compte plus vendre la totalité de sa filiale d'électronique de défense, se contentant de céder les radars et dispositifs de reconnaissance de cibles, rapporte le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) mercredi.

Citant une lettre de la direction au personnel d'Airbus Defence & Space (ADS), le quotidien précise que la division Border Security (sécurité des frontières) sera conservée et gérée par l'avionneur européen, le reste étant vendu comme prévu.

La direction évoque divers retards avec son associé en Arabie saoudite comme motif pour renoncer à la vente de Border Security, écrit encore le FAZ.

Airbus compte également tirer parti de nouvelles opportunités qui se présentent pour cette division en raison de la crise des réfugiés en Europe, mentionne le quotidien, ajoutant, en citant un manager, que cet élément n'a toutefois pas été mentionné de manière explicite dans la lettre au personnel.

Airbus n'était pas joignable dans l'immédiat.

Le premier groupe européen d'aéronautique et d'espace cède divers actifs afin de recentrer son pôle défense sur les avions de combat, les missiles, les lanceurs et les satellites.

Des sources avaient dit en décembre qu'Airbus avait présélectionné Carlyle et KKR pour la vente de ses actifs d'électronique de défense après avoir obtenu des deux fonds américains de capital-investissement des offres nettement supérieures à celles des autres parties intéressées.

Le FAZ écrit encore que la procédure de cession de l'électronique de défense a été accélérée par la séparation du segment Border Security et devrait ainsi être bouclée dans les semaines qui viennent.

L'action Airbus perd 0,3% en Bourse de Paris en début de séance. (Caroline Copley, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)