Vodafone et Liberty Global unissent leurs forces aux Pays-Bas

mardi 16 février 2016 07h40
 

16 février (Reuters) - L'opérateur télécoms britannique Vodafone et le câblo-opérateur Liberty Global ont annoncé lundi soir le regroupement de leurs opérations aux Pays-Bas dans le cadre d'une coentreprise à 50-50.

Vodafone, deuxième opérateur de téléphonie mobile sur ce marché derrière l'ex-monopole KPN, versera un milliard d'euros en numéraire au groupe de John Malone qui contrôle pour sa part Ziggo, le premier câblo-opérateur des Pays-Bas.

"Ensemble, nous serons un concurrent plus fort aux Pays-Bas", a déclaré Vittorio Colao, le directeur général de Vodafone, dans un communiqué.

Aux Pays-Bas avec KPN mais aussi en Allemagne avec Deutsche Telekom, en Espagne avec Telefonica ou au Royaume-Uni avec BT, Vodafone est soumis à une pression croissante des opérateurs historiques qui proposent des offres combinant internet haut débit, téléphonie mobile et télévision.

Face à la concurrence des anciens monopoles, Vodafone bâtit ses propres infrastructures et passe des accords complémentaires pays par pays. Il a déjà investi 15 milliards d'euros dans l'achat des câblo-opérateurs Kabel Deutschland en Allemagne et Ono en Espagne.

Liberty et Vodafone comptent sur des économies de 280 millions d'euros par an à partir de la cinquième année après la finalisation de leur accord, qui devrait intervenir avant la fin de l'année.

Vodafone avait indiqué début février avoir des discussions avec Liberty limitées aux Pays-Bas, les deux groupes n'étant pas parvenus à s'entendre l'an dernier sur un échange d'actifs qui aurait pu concerner jusqu'à sept marchés européens.

Liberty a annoncé séparément un chiffre d'affaires total de 4,60 milliards de dollars (4,12 milliards d'euros) au quatrième trimestre, en repli de 0,3% sur un an. Aux Pays-Bas, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 19,6% à 672,6 millions de dollars. (Ismail Shakil à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)