LE POINT sur les négociations entre Londres et l'UE

vendredi 19 février 2016 06h15
 

BRUXELLES/LONDRES, 19 février (Reuters) - Le Premier ministre britannique David Cameron a
bataillé toute la nuit à Bruxelles avec des partenaires européens résolus à limiter les
concessions offertes à Londres en vue d'une redéfinition des liens entre le Royaume-Uni et le
Bloc des Vingt-Huit.
    Un accord permettant à David Cameron de lancer sa campagne en faveur du maintien du
Royaume-Uni au sein de l'UE lors d'un référendum en juin prochain paraît toujours envisageable à
l'issue de ce Conseil européen qui se termine vendredi, mais des questions difficiles à trancher
freinent les négociations.
    "Cela pourrait prendre plus longtemps qu'ils ne pensent", a commenté le Premier ministre
irlandais Enda Kenny en quittant dans la nuit le centre de conférences où s'entretenaient encore
David Cameron et le président français François Hollande, ainsi que les Premiers ministre belge
Charles Michel et tchèque Bohuslav Sobotka. Ces trois dirigeants ont discuté avec le Premier
ministre britannique des principaux points de blocage contenus dans le projet d'accord élaboré
par le président du Conseil européen Donald Tusk, qui a dit aux journalistes que des progrès
avaient été enregistrés mais qu'il restait "encore beaucoup à faire".
    David Cameron est sorti peu après 05h30 (04h30 GMT) sans faire de déclaration.    
    Réélu en mai dernier, Cameron a réclamé une renégociation des relations entre le Royaume-Uni
et l'Union européenne sur quatre domaines qu'il juge cruciaux (législation/souveraineté,
relations entre pays membres et non membres de la zone euro, compétitivité, immigration). Il
posera ensuite par référendum la question du maintien ou non de la Grande-Bretagne au sein du
bloc communautaire européen.
    
 ---------------------------------------------------------------------------------------- 
 A Bruxelles, Cameron bataille pour arracher des concessions                 
 Deux jours pour tenter d'éviter un Brexit                                   
 ENCADRE Les points clés des discussions entre l'UE et Grande-Bretagne       
 ECLAIRAGE A quoi ressemblerait un Brexit ?                                  
 Juncker "tout à fait confiant" sur un accord avec Londres                   
 Cameron n'obtient aucune garantie du Parlement européen                     
 Merkel juge la plupart des demandes de Londres justifiées                     
 Tusk (UE): Les négociations avec Londres à un "moment critique"              
 Consultations à l'Elysée à l'entame d'une semaine-clé pour le Brexit        
 Londres s'attend à négocier jusqu'à l'extrême limite                        
 LE PROJET TUSK pour prévenir un Brexit                                        
 here
 La presse britannique fustige le projet d'accord                            
 Les "sherpas" dissèquent le projet d'accord présenté par Tusk               
 Cameron promet "le meilleur des deux mondes"                                
 Farage (UKIP): Les attentats du 13 novembre et Cologne justifient le Brexit 
 ANALYSE Une "campagne de la peur" contre le Brexit                          
 Sondage: Le camp du "Brexit" progresse mais reste minoritaire               
 Sondage: Les Britanniques doutent de l'accord que Cameron obtiendra         
 Graphique (en anglais) sur l'évolution des sondages:  tmsnrt.rs/1Ke31HF
    
    VU DE FRANCE
 La France fixe ses lignes rouges                                            
 Paris hostile à un traitement de faveur pour la City                        
 INTERVIEW Sapin: Le débat sur le Brexit ne doit pas bloquer la zone euro    
 INTERVIEW Giscard veut une relance de l'intégration, pas d'un Brexit        
 ANALYSE Le Brexit, un cauchemar plus qu'un rêve pour la place de Paris      
 ----------------------------------------------------------------------------------------   
    Pour suivre en français les négociations entre Londres et l'UE: 

 (édité par Henri-Pierre André)