HSBC pourrait transférer 1.000 salariés à Paris en cas de Brexit

lundi 15 février 2016 12h44
 

HONG KONG, 15 février (Reuters) - HSBC Holdings pourrait transférer autour d'un millier de salariés de Londres à Paris dans l'éventualité d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a déclaré lundi le directeur général de la banque britannique, cité par la chaîne Sky News.

Le nombre exact dépendrait des modalités exactes du "Brexit" si celui-ci est décidé par référendum, a précisé Stuart Gulliver. Les services concernés seraient ceux du trading, de la banque d'entreprise et de la banque d'investissement, a-t-il ajouté.

Une source au fait du dossier a confirmé les propos de Stuart Gulliver, qui s'exprimait après la décision de HSBC de maintenir son siège à Londres après avoir envisagé de le déplacer à Hong Kong pour des raisons fiscales.

La plupart des grandes entreprises britanniques prennent au sérieux le risque d'un Brexit et beaucoup réfléchissent à des plans d'urgence, selon l'organisation patronale CBI (Confederation of British Industry). Mais le patron de HSBC est le premier à s'exprimer aussi directement sur les mesures qui pourraient être prises. (Lawrence White, Véronique Tison pour le service français)