Tsipras pointe des divergences entre les créanciers de la Grèce

samedi 13 février 2016 19h40
 

ATHENES, 13 février (Reuters) - Des divergences entre les créanciers de la Grèce sur la réforme du système des retraites retardent la première évaluation liée au troisième plan de renflouement financier octroyé l'été dernier à Athènes, affirme samedi Alexis Tsipras.

"Il y a des différences parmi les créanciers sur la réforme grecque des retraites qui retardent tout le processus", déclare le Premier ministre grec dans une interview à paraître dimanche dans le quotidien Avgi.

Cette évaluation, ou "revue", des engagements pris par Athènes en contrepartie d'une nouvelle assistance financière est indispensable à la suite du processus, notamment l'ouverture de discussions sur un éventuel allégement de la dette grecque.

La refonte du système des retraites, très contesté en Grèce où des manifestations ont eu lieu ces derniers jours, est l'une des pièces centrales des réformes économiques et sociales que le gouvernement Tsipras a accepté de mettre en oeuvre.

Vendredi, le directeur pour l'Europe du Fonds monétaire international (FMI), Poul Thomsen, a estimé que la Grèce devrait mettre en oeuvre des mesures supplémentaires de l'ordre de 9 milliards d'euros pour respecter ses objectifs budgétaires d'ici 2018. "Nous ne voyons pas comment la Grèce pourrait y parvenir sans procéder à des économies majeures sur ses retraites", a-t-il ajouté. (Lefteris Papadimas; Henri-Pierre André pour le service français)