USA 2016-Clinton et Sanders ferraillent sur l'assurance-maladie, Wall St

vendredi 12 février 2016 06h44
 

par John Whitesides

MILWAUKEE, Wisconsin, 12 février (Reuters) - Les candidats à l'investiture démocrate à l'élection présidentielle de 2016 Hillary Clinton et Bernie Sanders ont étalé leur divergences au sujet de l'assurance-maladie et de Wall Street lors d'un débat télévisé organisé jeudi, la première accusant le second de faire des promesses "qui ne pourront être tenues".

Lors du sixième débat entre candidats démocrates, marqué à la fois par de vifs échanges mais un ton général plus pondéré, l'ancienne secrétaire d'Etat a estimé que la proposition du sénateur du Vermont de mettre en place une assurance-maladie universelle reviendrait à défaire l'Obamacare, une des réformes phare de Barack Obama.

Pendant tout le débat, Hillary Clinton n'a d'ailleurs eu de cesse de se poser comme le garant du bilan du président actuel, reprochant à un moment à Bernie Sanders d'avoir parfois mal parlé de Barack Obama.

"En me fondant sur chaque analyse disponible faite par des personnes (en faveur d'une assurance-maladie universelle), le compte n'y est pas. C'est une promesse qui ne peut être tenue", a dit Hillary Clinton.

Bernie Sanders, qui a dit avoir toujours soutenu le président américain tout en revendiquant son droit à contester certaines de ses idées, a dit qu'il ne voulait pas démanteler la réforme de l'assurance-maladie de Barack Obama, ajoutant qu'il voulait simplement aller vers ce qui existe dans la plupart des pays industrialisés, une assurance-maladie pour tous.

"Nous n'allons rien démanteler. Dans mon esprit, l'assurance-maladie est un droit pour tous, pas un privilège", a dit celui qui se qualifie de démocrate socialiste.

LE SOUTIEN DE L'ÉLECTORAT AFRO-AMÉRICAIN   Suite...