Warburg et Apollo seuls en lice pour T-Mobile Niederlande-sources

jeudi 11 février 2016 18h31
 

FRANCFORT/LONDRES, 11 février (Reuters) - Seuls les fonds de capital investissement américains Warburg Pincu et Apollo restent en lice pour la filiale T-Mobile Niederlande (Pays-Bas) de Deutsche Telekom, ont dit jeudi des sources au fait du dossier.

Les deux fonds devraient soumettre lundi leur offre définitive, susceptible de valoriser l'actif à plus de trois milliards d'euros, ont ajouté les sources.

Deutsche Telekom et Warburg se sont refusé à tout commentaire, tandis qu'Apollo n'était pas disponible dans l'immédiat.

L'opérateur télécoms allemand envisage de se retirer des Pays-Bas, marché très concurrentiel où les abonnés privilégient les offres groupées, mais il pourrait tout aussi bien garder sa filiale si le prix ne lui convenait pas, a dit l'une des sources.

Deutsche Telekom espère retirer au moins 3,6 milliards d'euros de la vente, soit huit fois environ l'excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) de 450 millions d'euros anticipé cette année pour la filiale.

Mais les fonds ne proposeront sans doute pas plus de 7,5 fois l'Ebitda car les pressions sur les marges ne sont pas près de s'atténuer et les perspectives de croissance sont limitées, a observé l'une des sources.

KPN, Telefonica Deutschland, Vodafone ou le suisse Sunrise se traitent à 6,7-8,6 fois l'Ebitda attendu.

L'Ebitda de T-Mobile Niederlande a diminué de 17% à 382 millions d'euros sur la période janvier-septembre 2015. Si la tendance s'est perpétuée au quatrième trimestre, l'Ebitda annuel sera de l'ordre de 520 millions d'euros contre 630 millions en 2014. (Arno Schütze et Pamela Barbaglia, Wilfrid Exbrayat pour le service français)