Morgan Stanley paiera $3,2 mds dans un dossier de prêts titrisés

jeudi 11 février 2016 16h23
 

WASHINGTON, 11 février (Reuters) - Morgan Stanley devrait débourser 3,2 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros) pour mettre un terme à un litige portant sur des soupçons de défaut d'information des investisseurs dans un dossier de prêts immobiliers titrisés dont la valeur s'était effondrée lors de la crise financière, ont annoncé jeudi les services du procureur général de New York.

Une annonce formelle était attendue dans la journée de jeudi.

Les investigations sur ce dossier ont été menées par le "Residential Mortgage-Backed Securities Group", un groupe d'enquêteurs fédéraux et de l'Etat de New York créé par Barack Obama en 2012 pour enquêter sur les malversations potentielles liées à la crise financière.

Dans le dossier faisant l'objet du règlement amiable, Morgan Stanley était soupçonnée d'avoir exagéré, dans ses présentations aux investisseurs, la qualité des prêts immobiliers résidentiels qu'elle avait titrisés, en dépit de risques de défaut importants.

"Nous sommes satisfaits d'être parvenus à ces règlements concernant les dossiers anciens de prêts immobiliers résidentiels titrisés", a déclaré un porte-parole de la banque.

"La société avait auparavant provisionné la totalité des montants concernés par ces règlements", a-t-il précisé.

A la Bourse de New York, l'action Morgan Stanley perdait 2,6% en matinée à 22,11 dollars alors que l'indice Standard & Poor's 500 abandonnait 1,06%.

(Sarah N. Lynch; Marc Angrand pour le service français)