Deutsche Post étudie la possibilité de céder sa branche transit

jeudi 11 février 2016 15h49
 

FRANCFORT/DUSSELDORF, 11 février (Reuters) - Deutsche Post envisage la possibilité de scinder son activité de transitaire ou de la vendre purement et simplement afin de se recentrer sur le courrier et sa filiale de messagerie express DHL, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

Les transitaires s'occupent d'assurer la préparation et le suivi logistique des opérations de transport en louant des espaces sur des navires ou des avions et en s'occupant des formalités douanières.

"La filiale a eu de gros problèmes de marges ces derniers temps, entre autres, en raison de pannes informatiques; il est donc normal que Deutsche Post étudie les moyens de la redresser", a expliqué l'une des sources.

L'une des hypothèses à l'étude est une vente à Japan Post , le groupe japonais nourrissant des ambitions internationales comme l'atteste le rachat l'an dernier de l'australien Toll Holdings, a dit une autre source.

Deutsche Post et Japan Post se sont refusés à tout commentaire.

Larry Rosen, le directeur financier de Deutsche Post, avait dit en août 2015 que l'activité de transitaire ne serait pas vendue mais depuis, le bénéfice du groupe allemand a fondu de 71% au troisième trimestre en raison de charges liées à la difficile restructuration des systèmes informatiques du fret.

L'activité de transitaire a subi une perte d'exploitation de 337 millions d'euros au troisième trimestre, contre un bénéfice de 71 millions un an auparavant. Sur l'ensemble de l'année 2014, son bénéfice avait diminué de 39% à 293 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 14,9 milliards d'euros, qui représentait près de 27% du chiffre d'affaires total du groupe. (Arno Schütze et Matthias Inverardi, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)