Bientôt une décision sur l'avenir du billet de 500 euros-Coeuré

jeudi 11 février 2016 11h05
 

PARIS, 11 février (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) se prononcera bientôt sur l'avenir du billet de 500 euros, déclare Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, qui prône sa suppression.

La BCE s'est penchée sur la question de la suppression de ces coupures, ainsi que sur l'instauration de plafonds pour les transactions en liquide dans le cadre notamment de la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Interrogé par Le Parisien sur l'avancée des discussions concernant le billet de 500 euros, Benoît Coeuré a répondu dans l'édition de jeudi : "Nous réfléchissons activement à la question et prendrons une décision prochainement."

Il ajoute que "les arguments en faveur du maintien du billet de 500 euros sont de moins en moins convaincants".

Lors d'une conférence de presse organisée mardi à Paris à l'issue du conseil économique et financier franco-allemand, le président de la Bundesbank Jens Weidmann, qui siège au conseil des gouverneurs de la BCE, a déclaré que cette initiative ne visait pas à interdire ou abolir la détention d'espèces.

Il avait précisé en marge de cette conférence de presse que la question d'une éventuelle disparition du billet de 500 euros suscitait beaucoup de remous en Allemagne, où près de 80% des achats sont réglés en espèces, alors que les Français recourent préférentiellement à d'autres moyens de paiement.

Cette grosse coupure, similaire à celle existant en marks à l'époque, avait été introduite à la demande des Allemands et contre l'avis de la France lors du lancement de l'euro. (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)