L'UE avalise le plan italien sur les actifs à risque des banques

mercredi 10 février 2016 12h36
 

BRUXELLES, 10 février (Reuters) - La Commission européenne a donné mercredi son aval aux plans élaborés par l'Italie et la Hongrie pour aider leurs banques à réduire leurs créances douteuses, une démarche censée contribuer au retour de la confiance sur les marchés du crédit.

Le gouvernement italien avait conclu le mois dernier avec la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, un accord sur la gestion des créances douteuses du secteur bancaire italien prévoyant la mise en place d'un mécanisme de garanties publiques.

L'autorisation formelle de Bruxelles intervient alors que Rome travaille à la rédaction d'un projet de loi sur le sujet.

Le plan hongrois, lui, repose sur la création d'une "bad bank", une structure de défaisance à laquelle seraient transférées des créances douteuses.

Dans les deux cas, les actifs concernés seront vendus au prix du marché, précise la Commission dans un communiqué.

(Francesco Guarascio; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)