USA-Daimler rappelle 840.000 véhicules aux airbags Takata

mercredi 10 février 2016 12h14
 

WASHINGTON/FRANcFORT, 10 février (Reuters) - Daimler a dit qu'il rappellerait 840.000 véhicules aux Etats-Unis, ceux-ci étant équipés d'airbags potentiellement déficients fabriqués par Takata, une mesure qui va coûter 340 millions d'euros au groupe industriel allemand.

Ce seront au total 705.000 Mercedes-Benz et 136.000 utilitaires Daimler qui seront rappelés, a annoncé Daimler mardi soir, sans préciser quels modèles étaient concernés.

Le coût de cette opération doit être répercuté dans les résultats 2015 publiés la semaine dernière et qui seront donc révisés, le bénéfice net étant ramené à 8,7 milliards d'euros et le résultat opérationnel à 13,2 milliards d'euros contre 8,9 et 13,5 milliards auparavant.

"C'est une charge relativement importante mais le message principal, c'est que l'exercice financier actuel ne sera pas affecté", a dit Jürgen Pieper, analyste de Bankhaus Metzler, qui maintient sa recommandation "acheter" sur le titre Daimler.

Daimler a confirmé mardi que son bénéfice tiré des opérations poursuivis n'augmenterait que peu cette année, Il attend de ses revenus d'activités courantes qu'ils augmentent peu en 2016, après une forte progression en 2015, en raison d'une hausse des investissements et d'une croissance plus modérée des ventes en Chine.

L'équipementier japonais Takata est à l'origine depuis 2013 de vagues de rappels après la mise en cause de ses produits dans des accidents ayant fait au moins huit morts et plus de 100 blessés. Les airbags déficients sont susceptibles d'exploser avec une force excessive et de projeter des pièces métalliques dans l'habitacle.

Le titre Takata perdait 5,43% à la clôture, à 488 yens. L'action Daimler s'adjuge elle 1,08% à 10h45 GMT, à 59,82 euros le titre. (David Shepardson et Edward Taylor; Julie Carriat pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)