La Cour des comptes épingle la CDC dans le dossier Transdev

mercredi 10 février 2016 09h30
 

PARIS, 10 février (Reuters) - La Cour des comptes critique durement la Caisse des dépôts pour sa gestion de sa filiale Transdev et de la fusion de celle-ci en 2011 avec Veolia Transport, filiale de Veolia Environnement.

Dans son rapport annuel publié mercredi, la Cour des comptes estime que la fusion entre Transdev et Veolia Transport "a été décidée précipitamment, insuffisamment étudiée et conduite de manière déficiente".

"La CDC a lourdement sous-estimé les difficultés et les risques de l'opération."

"C'est un échec économique et financier à court terme (...) le coût financier pour la CDC est élevé, de l'ordre d'un demi-milliard d'euros."

La Cour des comptes recommande du coup des changements dans la gouvernance de la Caisse des dépôts.

Elle préconise ainsi de renforcer le rôle et les moyens de la commission de surveillance de la CDC en dotant notamment son comité des investissements de moyens suffisants pour avoir recours à des expertises extérieures.

Antoine Frérot, PDG de Veolia, a déclaré mardi que les discussions portant sur un désengagement de son groupe de Transdev avaient repris. Cette opération était bloquée ces dernières années par la SNCM, filiale de Transdev, pour laquelle la justice a retenu en novembre une offre de reprise présentée par le transporteur corse Patrick Rocca. (Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez)