BOURSE-Les craintes sur la dette plombent Numericable-SFR et Altice

mardi 9 février 2016 10h36
 

PARIS, 9 février (Reuters) - L'action Numericable-SFR et celle de sa maison-mère Altice sont pénalisées mardi matin en Bourse par les craintes croissantes des investisseurs sur le segment du crédit en général et la dette en particulier des deux sociétés.

A 10h31, le titre Numericable-SFR recule de 3,04% à 29,655 euros après avoir perdu jusqu'à 11,6% auparavant et au lendemain d'une chute de 7,3%. De son côté, Altice perd 3,93% à 11,365 euros.

L'indice SBF 120 cède 0,26% et celui sur le secteur européen des télécoms progresse de 0,81%.

"On assiste depuis hier à un écartement des spreads sur le marché du crédit, ce qui inquiète le marché qui repense à la crise de la dette de 2010-2011", commente un trader en poste à Londres.

Les CDS (credit default swaps), instruments de protection contre un éventuel défaut, ont atteint des pics de plus de deux ans et les rendements des pays du Sud de l'Europe ont fait un bond en avant pour atteindre 1,8% pour le taux espagnol à 10 ans, contre 1,5% au début du mois, et 1,74% (1,4% début février) pour son équivalent italien.

"Cela fait quelques temps maintenant que la question de l'endettement est a coeur des préoccupations entourant Altice et Numericable-SFR (...) A cela sont venues s'ajouter les inquiétudes croissantes autour du high yield et la perspective de faillites dans ce segment", observe un trader en poste à Paris.

Graphique comparant l'action Numericable-SFR à un indice high yield euro:

bit.ly/1mp1IKd

Selon des données Thomson Reuters, la note de crédit de Numericable-SFR est "B+" chez S&P et "B1" chez Moody's, correspondant dans les deux cas à la catégorie dite spéculative. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)