Le patron d'AOL (Verizon) assigné à étudier une offre sur Yahoo-presse

lundi 8 février 2016 20h28
 

8 février (Reuters) - Verizon Communications a donné à Tim Armstrong, le patron de sa filiale AOL, tout pouvoir d'étudier une offre éventuelle sur des actifs de Yahoo, rapporte Bloomberg lundi.

Le premier opérateur mobile des Etats-Unis a engagé des banquiers pour analyser une telle offre mais il n'y a pas eu de discussions officielles, ajoute Bloomberg, citant une personne proche du dossier.

Yahoo avait renoncé le mois dernier à céder ses parts dans Alibaba Group Holdings, en invoquant des raisons fiscales, comptant au lieu de cela créer une nouvelle entité dans laquelle il réunirait tous ses actifs à l'exception de sa participation dans le géant chinois du commerce électronique.

La nouvelle entité, qui sera cotée, doit héberger les activités internet de Yahoo et sa participation de 35% dans Yahoo Japan.

Le directeur financier de Verizon Fran Shammo avait dit en décembre qu'il pourrait étudier la possibilité de racheter Yahoo si ses activités internet cadraient avec sa stratégie.

Verizon et Yahoo n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

L'action Verizon perdait 1,06% à Wall Street, qui cédait 2,3% dans le même temps, tandis que Yahoo laissait près de 4%. (Kshitiz Goliya, Wilfrid Exbrayat pour le service français)