USA-Les fonds activistes voient un retour des fusions bancaires

vendredi 5 février 2016 12h39
 

par Michael Flaherty et Mike Stone

5 février (Reuters) - Les investisseurs activistes se positionnent en vue d'un retour des fusions dans le secteur bancaire américain qu'ils considèrent mûr pour une nouvelle vague de consolidation.

Les fonds spéculatifs spécialisés dans l'activisme actionnarial ont dans le passé ciblé de grandes institutions financières comme l'assureur AIG ou des établissements spécialisés dans le crédit automobile comme Ally Financial Inc. mais ils se sont en général tenus à l'écart du secteur bancaire.

Les investisseurs activistes ont lancé pas moins de 97 campagnes ciblant le secteur financier américain l'année dernière, trois fois plus qu'en 2009, selon des données compilées par Thomson Reuters Activism. Sur ce total, 22 concernaient des banques contre huit en 2009, montrent ces données. Le nombre n'a cessé de progresser depuis la crise financière de 2008.

Des fonds spéculatifs comme Ancora Advisors, Clover Partners ou Seidman & Associates prennent des participations dans des banques à travers les Etats-Unis, banques régionales ou banques mutualistes.

Des taux d'intérêt bas, une rentabilité à la traîne et un environnement réglementaire de plus en plus contraignant pousseront à la consolidation dans le secteur et les acquéreurs sont prêts à payer des multiples élevés sur la valeur comptable des actifs.

Les investisseurs activistes interrogés par Reuters soulignent aussi que l'exposition de certaines banques au secteur pétrolier, en difficulté de par l'effondrement des cours de l'or noir, pèse sur leur valorisation et les rend vulnérables à des tentatives de rachat.

"Les banques les plus grandes sont de retour pour des acquisitions", a dit Ralph MacDonald, associé au sein du cabinet d'avocats Jones Day, spécialisé dans les fusions-acquisitions.

Le montant des fusions-acquisitions dans le secteur bancaire américain a bondi de 58% l'année dernière, à 34,5 milliards de dollars (31 milliards d'euros), selon des données de Thomson Reuters.   Suite...