Tests diesel-Royal dénonce le vote du Parlement européen

jeudi 4 février 2016 09h08
 

PARIS, 4 février (Reuters) - La ministre française de l'Ecologie, Ségolène Royal, dénonce dans une interview publiée jeudi para Le Parisien le vote du Parlement européen, qui a validé mercredi un assouplissement des tests d'émission de gaz polluants par les véhicules diesel.

Cet assouplissement proposé par la Commission européenne autorise les nouveaux véhicules diesel à dépasser de 110% les limites d'émission de dioxyde d'azote (NOx) autorisée jusqu'en 2020, puis de 50% ensuite.

Ségolène Royal estime que cette décision est un recul dans la lutte pour la protection de l'air.

"Instaurer des normes plus laxistes, c'est comme donner un droit à polluer aux constructeurs automobiles", dit-elle. "Le poids des lobbies a malheureusement pleinement pesé sur cette décision."

La ministre de l'Ecologie revient par ailleurs sur les contrôles aléatoires lancés en France à la suite du scandale des tests truqués de Volkswagen.

"A la fin du mois, nous aurons testé la moitié des véhicules, soit une bonne cinquantaine", dit-elle.

"Les derniers résultats sont assez édifiants puisque pas un constructeur automobile testé n'est dans les clous", ajoute la ministre. "Tous dépassent ce que la réglementation autorise actuellement en matière d'émissions. Avec des niveaux qui peuvent atteindre entre cinq et 11 fois les normes !" (Emmanuel Jarry)