AccorHotels juge amicale la montée de Jin Jiang à son capital

mercredi 3 février 2016 12h05
 

PARIS, 3 février (Reuters) - La montée de l'hôtelier chinois Jin Jiang au capital d'AccorHotels est "amicale" et constitue un gage de confiance, a déclaré mercredi le PDG du groupe français.

"Cela ne me pose pas de problème. Notre capital est accessible à tout le monde", a dit à Reuters Sébastien Bazin, en marge d'une conférence sur le digital, et qualifiant d'"amicale" la nouvelle prise de participation du fonds Rubyrock contrôlé par le groupe Jin Jiang.

Après être monté à 5,5% du capital le 25 janvier, Jin Jiang a porté sa part à 6,05% du capital et 5,27% des droits de vote d'AccorHotels le 26 janvier, selon un avis de l'Autorité des marchés financiers publié le 1er février. Il devient ainsi le premier actionnaire du groupe français, devant le fonds Colony Capital (5,90%) et la société d'investissement Eurazeo (5,18%).

"C'est un gage de confiance dans notre groupe", a souligné Sébastien Bazin, disant avoir été prévenu par Jin Jiang mais ignorer ses intentions.

Jin Jiang, numéro cinq mondial de la gestion hôtelière qui a racheté l'an dernier le groupe Louvre Hotel (Campanile, Kyriad) au fonds Starwood, n'a pas expliqué sa décision.

Cette montée intervient alors qu'AccorHotels a annoncé, le 27 janvier, la finalisation de son accord stratégique avec un autre hôtelier chinois, Huazhu Hotels (China Lodging Group ), aux termes duquel le français a pris une participation de 10,8% dans le capital du chinois et obtenu un siège à son conseil d'administration.

Le capital d'AccorHotels est appelé à d'autres modifications avec le rachat du groupe FRHI et l'arrivée prévue du fonds d'investissement du Qatar (QIA) et de celui du prince saoudien Al-Waleed (KHC), à hauteur de 10,5% et 5,8% respectivement.

AccorHotels s'apprête à racheter le groupe d'hôtels de très grand luxe pour 2,64 milliards d'euros, en finançant pour partie l'opération par une augmentation de capital réservée à QIA et KHC.

A la Bourse de Paris, le titre Accor était en baisse de 1,5% à 33,59 euros à 11h50, alors que le CAC 40 recule de 0,58% au même moment. (Gwénaelle Barzic et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)