Assouplissement monétaire et baisse de taux vont rester de mise

mercredi 3 février 2016 09h50
 

* Assouplissement par la BCE attendu en mars

* Les anticipations de hausse des taux par la Fed reportées

* Le risque de dévaluations compétitives s'accroît

* Renoncement au plancher des taux directeurs à zéro

par Balazs Koranyi

FRANCFORT, 3 février (Reuters) - Les politiques monétaires ont plus de chances d'être encore assouplies et les taux d'intérêt abaissés que l'inverse, les turbulences sur les marchés financiers et la persistance de pressions déflationnistes mettant à rude épreuve la capacité des banques centrales à atteindre leurs objectifs d'inflation, estiment responsables monétaires et économistes.

La volatilité sur les marchés et les craintes de nouvelles dépréciations du yuan par Pékin ont éloigné la perspective de nouvelles hausses des taux par la Réserve fédérale américaine et les banques centrales de l'Europe au Canada en passant par l'Australie n'excluent pas de nouveaux assouplissements.

"Une politique de dévaluation agressive en Chine constitue le risque le plus important pour l'économie mondiale en ce moment", a dit le gouverneur d'une grande banque centrale européenne qui a requis l'anonymat.

"Avec un niveau d'incertitude et de volatilité déjà élevé, cela aurait un effet majeur sur toutes les économies."   Suite...