L'indien Tata change le nom de sa voiture Zica

mardi 2 février 2016 13h20
 

BOMBAY, 2 février (Reuters) - La propagation du virus Zika a fait une improbable victime de plus : le constructeur automobile indien Tata Motors.

Ce dernier a déclaré mardi qu'il avait décidé de donner un autre nom à sa future citadine Zica, une abbréviation de Zippy Car, après que le virus homonyme transmis par des moustiques a été déclaré lundi urgence de santé publique de portée mondiale par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Tata Motors, qui fait partie de Tata Group, l'un des plus grands conglomérats indiens, a précisé qu'il définirait dans quelques semaines le nouveau nom de son modèle, qui doit être présenté au Salon automobile de New Delhi cette semaine.

Le groupe, dont l'image reste associée à des voitures à bas coûts depuis qu'il a commercialisé il y a sept ans la Nano pour moins de 3.000 dollars (2.747 euros), espère monter en gamme avec le nouveau modèle à hayon, qui sera accompagné d'une campagne publicitaire autour du joueur du football Lionel Messi. (Devidutta Tripathy, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)