Hong Kong-2015, pire millésime en 13 ans pour la consommation

mardi 2 février 2016 12h48
 

HONG KONG, 2 février (Reuters) - Les ventes au détail à Hong Kong ont diminué de 3,7% l'an dernier à 475,2 milliards de dollars de Hong Kong (55,9 milliards d'euros), leur plus forte baisse annuelle depuis 2002, avec la chute des dépenses des touristes fortunés venus de Chine continentale et la dégradation de la consommation locale, montrent les statistiques officielles publiées mardi.

Sur le seul mois de décembre, la baisse en valeur a atteint 8,5% à 43,7 milliards de dollars de Hong Kong (5,57 milliards d'euros) et les ventes en volumes ont reculé de 4,1%.

Pour la joaillerie, l'horlogerie et les cadeaux de valeur, les ventes en valeur ont chuté de 17% en décembre, leur 16e mois consécutif de repli.

"Au-delà du ralentissement continu du tourisme intérieur, l'incertitude sur les perspectives économiques et la correction sur les marchés d'actifs pourraient aussi avoir pesé sur la consommation locale", a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

"Les perspectives à court terme des ventes au détail resteront contraintes par la faiblesse du tourisme intérieur."

L'appréciation du dollar de Hong Kong, qui suit celle du dollar américain, rend le tourisme dans la ville de plus en plus cher, incitant les Chinois du continent à se tourner vers des destinations plus exotiques.

Les arrivées de touristes à Hong Kong ont baissé de 2,5% en 2015 à 59,32 millions, leur premier recul depuis 2003, année de la levée des restrictions à l'entrée pour certains Chinois du continent. Ces derniers représentent trois quarts des visiteurs.

"Les entreprises de produits de luxe sont dans une situation difficile car elles ont investi massivement dans des réseaux de distribution importants et chers à Hong Kong", explique Anthea Arff-Petersen, analyste de Schroder Investment.

"La plupart des entreprises ont vu leurs marges se dégrader nettement car la fréquentation de leurs magasins à Hong Kong a subi des baisses à deux chiffres."

(Donny Kwok; Marc Angrand pour le service français)